La première pierre

de la salle omnisports de Vinon a été posée

 
"Onze ans après l’inauguration du collège Yves-Montand, la première pierre du gymnase a été posée,
vendredi soir, par Horace Lanfranchi, président du conseil général et Claude Cheilan, le maire de Vinon.

Une structure qui permettra aux élèves de l'établissement dirigé par Renée Verlaque

de pratiquer le sport dans de meilleures conditions. Les associations sportives du canton pourront

également utiliser ce gymnase dont le coût s'élève à 7,6 millions d'euros pour une participation communale de 2,7 millions d'euros."

(Article de Varmatin.com, pubié le samedi 29 septembre 2012 à 15h14 - article original ici)

 

 

Le chantier va bon train !

 

REPORTAGE en images

" et en construction ! "

Prise photographique des vues et interviews / E.Gerbet 2012-2013

Début des prises de vues : le 15 octobre 2012


 mosaique 1

 

mosaique 2

Vue d'artiste ci-dessus

MAITRISE D'OUVRAGE : CONSEIL GENERAL DU VAR

mosaique 3

Le terrassement est fini, les fondations commencent.

Coulage des ceintures dans les fouilles, des creux formés avec une pelle mécanique et un godet de bonne taille.

Au fond des fouilles sont déposés des ferraillages réalisés avec des tors d'acier (fers à béton) de 12 mm de diamètre.

Des tors d'acier verticaux sont ensuite liaisonnés au ferraillage horizontal. Leur extrémité est recourbée. Ce sont les fers en attente.

Puis le béton est coulé dans les fouilles : cela donnera une semelle filante. Les semelles de fondation sont les parties en contact avec le sol qui ont pour rôle de répartir les charges transmises par les murs porteurs. Le béton doit enrober totalement l'acier. Les ferraillages sont donc posés sur des cales et non directement sur le sol des fouilles.

Séchage du béton : 48h.

 

 

mosaique 4

Les premiers murs porteurs au niveau du vide sanitaire appelés "murs de soubassement".

Ils ont été coulés à l'aide de banches et bien au centre de la semelle filante.

Les fers en attente sur cette image nous donnent une idée des murs qui doivent encore être coulés.

Les fers en attente sont un peu comme les "racines" des murs porteurs.

Au final, toute la structure visible de béton est parcourue par une structure invisible d'acier, depuis les fondations jusqu'au sommet de l'ouvrage.

Cet ensemble de chainâges horizontaux et verticaux liaisonnés entre eux forment l'armature ou le squelette de l'ouvrage.

Le fait d'incorporer dans le béton (un matériau minéral) des éléments en acier (un matériau métallique) crée un matériau plus résistant appelé "matériau composite".

mosaique 5






Banche de coulage, mur de soubassement, chaînages verticaux (dans les angles, de part et d'autre des baies et des trous de passage des conduits) ou simple tors d'acier en attente du prochain coulage.

http://www.urban.coop/lexique-fiche.php?ac_id=33


Un niveau laser de chantier servant également de traceur optique sur son trépied (pour assurer le nivellement et l'aplomb vertival).

Ci-dessous, un trou de passage de conduits et canalisations opéré dans le mur à l'aide d'un mannequin en bois.





mosaique 14


Aujourd'hui jeudi 15 novembre

Ça commence à monter haut !


Alors que j'arpente le trottoir afin de trouver

un bon angle pour ma photo, un élève que je croise

me dit " Bonjour Monsieur, ça monte vite en ce moment !"


Je lui réponds "Bonjour ! Oui, en effet !"


Ah ! Trouver le bon angle...

Et comment éviter ce soleil qui me vient de face ?

L'arbre qui cache la forêt...hum...

Je me sers d'un arbre ou d'un élément vertical du décor

qui me cache du soleil, tout comme l'arbre qui cache la forêt ;

ou l'art de "se cacher derrière son petit doigt" :)-


Clic ! Encore une, c'est dans la boîte !


Mais aujourd'hui, j'ai de la chance.

Un monsieur que nous appellerons Mario passe dans mon viseur.

C'est quelqu'un d'important sur le chantier. Il crie aux hommes

juchés sur les coffrages de banches : "le camion est parti"

Il me fait signe de m'approcher. J'ose à peine. "Allez-y" me dit-il,

"c'est pas tous les jours qu'on en fait des comme ça !"

Je le remercie et lui demande si les coffrages de banche sont des

modèles faits sur mesure. Il me demande "vous voulez dire les mannequins ?"

Timidement, je réponds "Euh ! Non..les coffrages".

Mario me répond alors que non et que ce sont des modèles standards, mais que par contre

on utilise aussi des modèles tout neufs fabriqués exprès. Ce sont des banches metalliques SATECO.

http://www.banche-metallique.fr/


Il existe des banches métalliques auto-grimpantes permettant de réaliser des voiles de béton très hautes ;

d'autres permettent de réaliser des voiles courbes grâce à des liens pivots entre elles.

http://www.hussor.com/


1-banche-metallique-sateco-sc9015


banches-metalliques-sateco-9010


Stockage des banches métalliques


banche coupe paire


Vue en coupe d'une paire de banches, avec ancrage à un bloc de béton sur le côté.

Je crois comprendre maintenant à quoi servent ces gros blocs de béton photographiés l'autre jour.


http://open.btp.free.fr/?/genie-civil/Orga/Rotation

 

banche small

 

http://www.jalmat.com/-brun-Coffrage-brun-

 

coffragemet2

 


coulage du bton


Coulage du béton - J'apprendrai plus tard qu'ici le béton utilisé est un béton auto plaçant (BAP).

Donc pas besoin de le vibrer dans les banches.


 


mosaique 15


Les hommes au travail s'impatientent-ils ?


mosaique 16


mosaique 17


Mario m'explique que pour réaliser une voile comme celle-ci, on utilise un béton spécial appelé

un "béton blanc auto-plaçant". Ce béton est très fluide mais possède pourtant les résistances mécaniques requises.


 Le béton autoplaçant (BAP) est un béton capable, sous le seul effet de la pesanteur, de se mettre en place dans les coffrages

  même les plus complexes et très encombrés sans nécessiter pour autant des moyens de vibration afin de consolider le mélange avec,

  comme résultat, un produit très homogène. Ce type de béton doit être apte à passer à travers les armatures les plus serrées avec, cependant,

  une vitesse dépendante de la viscosité du mélange.

  Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9ton_autopla%C3%A7ant


Mario me dit qu'il faut faire très attention à la pression exercée par le béton avec de telles hauteurs de voile. On utilise des manomètres

afin de mesurer cette contrainte. Il existe une tolérance maxi de 16 tonnes. Au delà, les banches métalliques exploseraient !

Mario me précise qu'on surveille la pression du béton afin que celle-ci ne dépasse pas 12 tonnes.


Je sais, pour avoir fait du béton moi-même qu'un mètre cube de béton pèse environ 2300 kilos lorsqu'il est frais, voire

plus de 2600 kg/m³ pour les bétons lourds.


Ensuite, Mario me présente le mannequin sur la palette. "C'est une oeuvre d'art, me dit-il, fabriquée dans nos ateliers".

Ces mannequins sont des coffres fabriqués sur mesure. Il sont placés au bon endroit, c'est-à-dire selon les plans de l'architecte,

entre les paires de banches métalliques. Lorsque le béton est coulé dans les banches, ce dernier coule au fond, remplit la banche, puis

s'écoule autours des mannequins. On obtient ainsi les ouvertures caractéristiques que j'avais remarquées dans la voile déjà réalisée.


C'est du beau travail en effet. Mario me présente alors le gabarit d'un autre mannequin qui servira à tracer l'emplacement de ce dernier

à l'intérieur de la banche. Enfin je prends en photo le magnifique mannequin dont Mario semble très fiert. Il servira bientôt pour faire une de

ces très originales ouvertures souhaitées par l'architecte.


mosaique 18


Sur ce, je remercie Monsieur Mario pour toutes ses explications et le salue bien bas.

Ses collègues tout en haut de la dernière banche se mettent à le héler : "Alors Mario ! le béton ?"

Mario, après m'avoir salué hurle : "le camion est parti !"


Je suis bien content d'être déscendu ce jour-là sur le trottoir pour prendre cette photo !


mosaique 19


Mannequin de coffrage fait sur mesure


 

Résistance banches :

http://www.gramme.be/unite9/pmwiki/pmwiki.php?n=BETON0607.CoffragesM%E9talliquesModulaires

 


 

Mannequins d'ouverture :

http://www.eurobress.com/fr/rubrique44.html


19 décembre 2012 : ça grimpe !


mosaique 20


mosaique 21


mosaique 22


mosaique 23


Vendredi 21 décembre 2012, c'est les vacances. A notre retour, le chantier du gymnase aura encore bien avancé !


mosaique 24


Voilà ! Nous sommes de retour de vacances et le chantier se poursuit bel et bien !

Comme on peut s'en appercevoir sur cette image, les murs avancent vers la chaussée.


mosaique 25


Ici, on intègre dans les banches les ouvertures caractéristiques qui donneront un effet minéral

à l'ouvrage, ainsi que les ouvertures et les baies de passage.


mosaique 26


On remarque comment le ferraillage en treillis soudés est ajusté tout autours des mannequins. Bientôt les vides

seront comblés par du béton frais qui enrobera la structure d'acier.


mosaique 27


L'autre face du mur en construction.


mosaique 28


Un espace est en train d'être créé sous nos yeux.


mosaique 29


La rive droite du chantier nous rappelle que ce dernier n'est pas encore terminé. Il y a peu, cependant,

s'élevait du sol des fondations solides destinées à transmettre optimalement au sol le poids de

l'ouvrage.


mosaique 30


Nous assistons maintenant à l'élévation de la façade principale.


mosaique 31


Avec un peu d'imagination, on se croirait tout près de la réplique de la porte d'Ishtar à Babylone, dans l'actuelle Irak !





babylone-replique porte-ishtar


Réplique de la porte d'Ishtar de Babylone, en Irak, à 135 km au sud de Bagdad. (Photo Atef Hassan.REUTERS)



mosaique 32


Le chantier de la salle omnisports est à la pointe de la technologie actuelle

du bâtiment.

On utilise des banches de nouvelle génération appelées

"Banche Béton Box".

Un représentant que nous appellerons François m'explique qu'ici l'ouvrier enduit

la banche avec de l'huile de décoffrage qui facilitera le démontage après séchage.


Vidéo Banche béton box Sateco

http://www.banche-beton.fr/

Caractéristiques et livret de montage en pdf


D'après le fournisseur, ces banches offrent la garantie d'un fini béton de haute qualité évitant ainsi

le rattrapage manuel à l'enduit ; des banches avec des qualités isothermes pour les coulages dans des

conditions climatiques extrêmes et permettant le coulage de voiles verticaux de grande hauteur, sans

oublier la sécurité des salariés sur le chantier.


mosaique 33


La façade principale s'élève et se referme maintenant devant nous.


mosaique 34


Nous sommes le 5 février 2013. Un mannequin posé là attend peut-être un dernier coffrage.

 

 

 

 

Nous revoilà début mai 2013 et voici le résultat :


DSCF1140


Un toit métallique a été posé sur la structure en béton armé


DSCF1141


Pose de gaines enterrées et avertisseurs de couleur


DSCF1146


Découvrons un peu l'intérieur du bâtiment


DSCF1148


DSCF1150


DSCF1155


DSCF1156


DSCF1157


DSCF1159


DSCF1161


Vue côté collège, mai 2013


DSCF1931


Vue côté rue, novembre 2013 - le gymnase va recevoir ses premiers visiteurs de la commission de sécurité


DSCF1932


Vue panoramique (le virage n'existe pas en réalité)


DSCF1935

 

 

DSCF1936 


Places de parking


DSCF1937

 

DSCF1938


Les marches du gymnase


DSCF1939


DSCF1940


DSCF1942


DSCF2501-bis


DSCF2504-bis


Les marches du gymnase


DSCF2506-bis



DSCF2507-bis


La dernière pierre du chantier !


DSCF2503


Vue panoramique de la salle omnisport de Vinon-sur-Verdon, 14 novembre 2013